Véronique Leduc

Biographie :

Voyageuse d’expérience, Véro Leduc a sillonné de nombreuses contrées avant de se lancer, au retour d’un voyage de 8 mois en Europe de l’Est, en 2003, dans la réalisation de courts-métrages. Ayant initié le documentaire par le médium de la photographie, cette auteure engagée a été séduite par l’immense potentiel de la vidéo sociale. Surpassant son handicap de surdité, elle a alors investi, caméra à l’épaule, une véritable exploration des divers univers sociaux.

Combinant depuis 2003 des études en Travail Social et un apprentissage autodidacte de la réalisation de documentaires, Véro Leduc s’intéresse particulièrement à ceux et celles que l’on marginalise. À la croisée des chemins entre le documentaire engagé et la vidéo d’intervention sociale, ses films donnent la parole à ceux et celles que l’on entend rarement témoigner de leur propre vision du monde. Ses documentaires réalisés avec les enfants, les travailleuses du sexe, les personnes itinérantes ou encore avec les autochtones sont tous une invitation à prendre le temps de s’ouvrir à l’autre et à sa parole singulière afin qu’à travers son regard, l’on puisse revisiter le nôtre.

Réalisatrice et productrice d’une dizaine de courts-métrages, Véro Leduc a été membre des Lucioles depuis 2003. Initiant et réalisant plusieurs projets avec ce collectif de vidéastes engagéEs, elle fût co-coordinatrice de tournées québécoises (2004) et européennes (2005) de diffusion de vidéos à caractère sociopolitique. Elle est également coordinatrice de trois compilations DVD de courts-métrages :

La Compile Sans Frontières (2004) – en collaboration avec <Volatile Works et Solidarité sans Frontières.

Thème : Politiques d’immigration et personnes réfugiées

La compile XXYZ (2006) – en collaboration avec Julien Boisvert et le Festival XXYZ à Toulouse

Thème :Queer et personnes transgenres et transsexuelLEs

La Putain de Compile (2006) – en collaboration avec l’organisme Stella et Les Panthères Roses.

Thème : La parole aux travailleuses du sexe.

Sous-titrée en français, en anglais et en espagnol, La Putain de compile a fait le tour du globe, outillant les travailleuses du sexe de par le monde et sensibilisant le public à cette réalité. Du Québec à l’Europe, en passant par le Paraguay et Phnom Penh, la compilation a été diffusée des centaines de fois, dans des festivals, des cours d’université, des activités de mobilisation et même dans l’avion (et non…pas encore!)

Portée par sa réflexion sur l’art engagé, Véro Leduc a entrepris en 2008 une maitrise en travail social sur la question de l’art communautaire et de la reconnaissance sociale. Dans cette lignée, elle s’est intéressée au projet d’art communautaire et multidisciplinaire Agir par l’imaginaire, destiné aux femmes criminalisées.

Liens :

Véro Leduc

Vidéographie :

_____

AU PAFRUM DES TROTTOIRS (37:12) réal.: Véronique Leduc — (décembre 2006) — Isabelle, Sandra et Marie, trois travailleuses du sexe de Toulouse (France) nous racontent leur vision de la prostitution, de l’autonomie, des rapports sociaux, du féminisme et de la lutte pour la reconnaissance de leurs droits. Une analyse lucide qui démystifie plusieurs préjugés.

_____

PUTE PRIDE (03:25) réal.: Véronique Leduc — (mars 2006) — Lors du triste 3e anniversaire de la Loi sur la sécurité intérieure (LSI) dite la Loi Sarkozy, le 18 mars 2006, de trois à cinq cents travailleuses et travailleurs du sexe sont descenduEs dans les rues de Paris pour protester contre la répression, revendiquer des droits et demander une reconnaissance de leur statut. C’était le premier défilé de la Pute Pride en France.

_____

JE SAIS PAS SI VOUS ÊTES COMME MOI (13:13) réal.: Véronique Leduc — (mars 2006) —Marianne, travailleuse du sexe pendant 15 ans, nous raconte le portrait québécois de la prostitution. Ici, comme ailleurs, la violence et la répression continuent. Avec trois autres femmes de Cellule Rouge de la troupe de théâtre Mise au Jeu, Marianne a mis sur pied une pièce de théâtre déambulatoire qui invitait les gens à se promener dans le quartier Centre Sud et à découvrir le milieu avec une vision de l’intérieur. L’entrevue est amalgamée avec des extraits audio de cette création théâtrale.
_____

JOURS D’ÉCOLE (08:10) réal.: Véronique Leduc — (janvier 2006) — « On le voit comment, le monde, quand on va à la petite école ? » C’est sur ces mots qu’on plonge une création vidéo nous transportant dans un atelier d’exploration ou Lucas (8 ans) et Emilie (9 ans) veulent interviewer des copains et copines de classes. S’échangeant les rôles de réalisateurs, les enfants réfléchissent à haute voix. Au-delà du handicap d’Émilie et de Lucas, ce sont des enfants qu’on entend, dans leur étonnante lucidité, s’exprimer sur des questions que l’on croirait réservées aux grands : pauvreté, pollution et grève étudiante. Voilà le fruit de leur création.

_____

MURDOCHVILLE (07:41) réal.: Marie-Noël Arseneau, Véronique Leduc — prod.: Les Lucioles — (oct 2004) — Stanley (Mickey pour les gens du coin) parti en 1957 du Nouveau-Brunswick pour s’installer à Murdochville, nous raconte brièvement sa vie, le travail à la fonderie, le sort des écoles et de la ville qu’il a vu naître. Des 3000 habitants de 1960 à la brutale réalité de 2004 où l’on peut déambuler dans les rues de Murdochville sans rencontrer âme qui vive, la ville minière est devenu fantôme. Y demeurent encore très peu de jeunes et quelques personnes âgées, dont le panorama de retraite se limite désormais à des traces d’histoire et de vie qui jadis animaient leur quotidien. Stanley a participé activement au développement de sa ville adoptive et nous présente son évolution, le portrait de sa vie… et de sa mort.
_____

SEPT-ÎLES EN DIRECT (06:30)  réal.: Véronique Leduc — (juin 2004) — Simon Gauthier est conteur, Marco Vigneault, cracheur de mot, Claude Charest, bibliothécaire et Carol Bérubé, artiste peintre. Dans leur ville de la Côte-Nord, ces quatre Septiliens participent à leur façon à l’action citoyenne. Rencontre avec ces participants du festival culturel « Sept-îles en direct ».

_____

KANESATAKE_2: Flamme de résistance (16:22)  réal.: Véronique Leduc, Julien Boisvert —  (mai 2004) — Images et entrevues avec des traditionnalistes mohawks qui expliquent leur système politico-spirituel.

_____

KANESATAKE_1: les médias de masse dictent (11:50)  réal.: Julien Boisvert, Véronique Leduc —  (mai 2004) — Petite visite du côté des médias alternatifs et des médias commerciaux présents à Kanesatake.

_____

RDW 1994 (06:01)  réal.: Éric Kabera, Josué Bertolino, Santiago Bertolino, Étienne Foucher, Véronique Leduc —  (avril 2004) — Dix ans après le génocide qui a coûté la vie à près d’un million de Rwandais, qui, au Québec, se souvient? Une collaboration, dans le cadre du concours « 72 heures chrono » entre le cinéaste rwandais Éric Kabéra et le collectif Les Lucioles a donné lieu à un documentaire questionnant l’oubli de l’histoire.

_____

RADIO SUR LA RUE (15:50) réal.: David Widgington, Véronique Leducprod.: Les Lucioles — genre: documentaire — Santé, travail, droits, logements, réalités autochtones : ce sont tous des thèmes qu’a abordé le Marathon des sans abris de la nuit du 11 au 12 février 2004. Rencontre avec des sans-abri qui se racontent, se filmant eux-mêmes les uns les autres parfois, entre un café et l’aube.

[blip.tv ?posts_id=2236517&dest=-1]
_____

%d blogueurs aiment cette page :