Marie-Noël Arseneau

Biographie :

à suivre

Liens :

Site de Marie-Noël

Vidéographie :

REBELLES FÉMINISTES (34:27) réal.: Marie-Noël Arseneau, Anna Lupien — prod.: Les lucioles — genre: documentaire — 1 février 2003, rencontre féministe radicale. Un portrait de ce mouvement qui a refait surface et repris des forces. Démystification du féminisme radical.

_____

HIJAS DE EVA ( 12:52) réal.: Marie-Noël Arseneauprod.: Les Lucioles — genre: documentaire —  Quito, Équateur. Le collectif Hijas de Eva, dont les membres veulent faire réfléchir les gens sur les conséquences du capitalisme et du patriarcat, s’apprête à faire une action dans les toilettes des filles du quartier touristique de la capitale. Un film qui veut montrer les ressemblances entre certaines luttes du Nord et du Sud.

_____

AVORTONS LEUR CONGRÈS (16:17) réal.: Marie-Noël Arseneauprod.: Les Lucioles — genre: documentaire — Du 17 au 19 avril se tenait à Montréal le Congrès national pro-vie 2005. La coalition “Avortons leur congrès” se forme pour réagir à cet évènement. Le film trace un portrait des trois journées d’action festives organisées pour contrer ce discours prônant un retour en arrière.

_____

PETIT GUIDE DE DÉCONSTRUCTION DU DISCOURS MASCULINISTE (25:32) réal.: Marie-Noël Arseneau, Émilie St-Pierre — prod.: Les Lucioles — genre: documentaire — Ce discours voulant que les hommes seraient aujourd’hui en désarroi, notamment après les avancées du féminisme, trouve beaucoup d’échos. Ce film tente de voir ce qui se cache derrière.

_____

L’EAU (09:10) réal.: Marie-Noel Arseneau, Marie-Noelle Clermont — prod.: Les Lucioles — genre: documentaire — L’eau, cet élément essentiel de tous vivant, ne doit pas être considéré comme une simple marchandise.

_____

UN TOIT, EST-CE UN LUXE? (21:28) réal.: Marie-Noël Arseneau, Josué Bertolino, Stéphane Lahoud — prod.: Les Lucioles — genre: documentaire — Des citoyens du sud-Ouest de Montréal vont rencontrer leurs élus afin que ceux-ci ne permettent pas l’implantation de condos de luxe dans St-Henri, un quartier populaire de Montréal.

[blip.tv ?posts_id=2216424&dest=-1]

_____

UN TOIT EST-CE UN LUXE ? 2 (29:41) réal.: Marie-Noël Arseneau, Josué Bertolino, Stéphane Lahoudprod.: Les Lucioles — genre: documentaire — Un groupe d’activiste luttant pour les logements sociaux vont au conseil d’arrondissement pour s’oposer à la construction de condos de luxe dans le quartier de St-Henri.

[blip.tv ?posts_id=2236565&dest=-1]

_____

REBELLES FÉMINISTES (34:27) réal.: Marie-Noël Arseneau, Anna Lupien — prod.: Les lucioles — genre: documentaire — 1 février 2003, rencontre féministe radicale. Un portrait de ce mouvement qui a refait surface et repris des forces. Démystification du féminisme radical.

[blip.tv ?posts_id=2964272&dest=-1]

_____

KOKOMVILLE (15:45) réal.: Marie-Noël Arseneauprod.: Les Lucioles — genre: documentaire — Un documentaire sur une formation de 2 jours qu’ont donné des Autochtones Ashisnabe dans le parc de la Vérendrye au Québec.

[blip.tv ?posts_id=2941652&dest=-1]

_____

UN 14 AVRIL 2004 À MATANE (15:43) réal.: Marie-Noël Arseneau, Florence Bergeron — prod.: Les Lucioles — Premier anniversaire turbulent de l’élection de Jean Charest.

_____

MURDOCHVILLE (07:41) réal.: Marie-Noël Arseneau, Véronique Leducprod.: Les Lucioles — Stanley – Mickey pour les gens du coin – parti en 1957 du Nouveau-Brunswick pour s’installer à Murdochville, nous raconte brièvement sa vie, le travail à la fonderie, le sort des écoles et de la ville qu’il a vu naître. Des 3000 habitants de 1960 à la brutale réalité de 2004 où l’on peut déambuler dans les rues de Murdochville sans rencontrer âme qui vive, la ville minière est devenu fantôme. Y demeurent encore très peu de jeunes et quelques personnes âgées, dont le panorama de retraite se limite désormais à des traces d’histoire et de vie qui jadis animaient leur quotidien. Stanley a participé activement au développement de sa ville adoptive et nous présente son évolution, le portrait de sa vie… et de sa mort.

_____

À QUI LA RUE ? (20:31) réal.: Marie-Noël Arseneauprod.: Les Lucioles — Sous un fonds de répression, on se rend compte que la rue montréalaise grouille de diversité, en particulier au sein des jeunes de la rue, comme en fait foi le Festival d’expression de la rue.

[blip.tv ?posts_id=2992500&dest=-1]

_____

%d blogueurs aiment cette page :